Boîte à outils des architectes :

Partie 2 – Mesurer le carbone incorporé

La mesure du carbone incorporé est essentielle pour évaluer les solutions les plus rentables et les plus rentables pour réduire le carbone incorporé dans votre projet. Comme on le dit souvent, « vous ne pouvez pas gérer ce que vous ne pouvez pas mesurer ». La mesure du carbone incorporé nécessite une méthodologie appelée analyse du cycle de vie (ACV).

L'évaluation du cycle de vie

L'ACV est une méthodologie utilisée pour mesurer les impacts environnementaux d'un bâtiment, d'un produit ou d'un processus sur l'ensemble de son cycle de vie, de l'extraction des matières premières à la fin de vie et à l'élimination. L'ACV mesure les impacts à travers une variété de paramètres, tels que le potentiel de réchauffement planétaire, le potentiel d'acidification, le potentiel d'eutrophisation, le potentiel de formation de smog et le potentiel d'appauvrissement de la couche d'ozone. Le potentiel de réchauffement planétaire (PRP) est la métrique utilisée pour mesurer et suivre le carbone incorporé. Le PRG est quantifié en kilogrammes d'équivalent CO₂ (kg CO₂e). L'« équivalent » ou « e » en « kg CO₂e » signifie que d'autres gaz à effet de serre comme le méthane sont inclus aux côtés du dioxyde de carbone et normalisés en fonction de l'impact du CO₂ en fonction de leurs potentiels de forçage radiatif par rapport au CO₂. 

fr_FRFrench