Initiative:

CARE – Carbone évité : estimateur de modernisation

Un outil pour calculer et comparer les impacts et les avantages carbone incorporés, opérationnels et évités de la réutilisation, de la modernisation des bâtiments existants par rapport à la construction de nouveaux bâtiments.

L'équipe de développement de base de l'outil comprend Larry Strain de Siegel Strain Architects, Erin McDade de Architecture 2030 et Lori Ferriss de Goody Clancy

L'objectif du projet est de développer un outil Web simple, gratuit et facile à utiliser, disponible pour permettre aux architectes, ingénieurs, décideurs et développeurs de prendre des décisions éclairées en matière de carbone sur le moment de déchirer et de construire de nouveaux et de rénover et de rénover.

La rénovation d'une structure existante a généralement une empreinte carbone beaucoup plus faible que la construction d'une nouvelle structure, car elle réutilise la plupart des parties à forte intensité de carbone du bâtiment : les fondations, la structure et l'enveloppe du bâtiment. Malgré cette connaissance intuitive, nous n'avons pas eu de moyen simple de comparer toutes les variables du carbone incorporé et opérationnel sur différentes périodes de temps pour les scénarios de réutilisation et de nouvelle construction. La modernisation d'un bâtiment existant à zéro émission d'exploitation sera toujours l'option la plus faible en carbone. Mais que se passe-t-il si vous ne pouvez améliorer son efficacité que par 50% ou le remplacer par un nouveau bâtiment sans exploitation ? Est-il toujours judicieux de le rénover ou devriez-vous construire un nouveau bâtiment à zéro émission ? Et comment le climat et l'efficacité du réseau affectent-ils ces calculs ? Nous avons entrepris de créer un outil simple et facile à utiliser pour comparer les impacts carbone incorporés, opérationnels et évités de la réutilisation et de la modernisation d'un bâtiment existant par rapport à un bâtiment de remplacement typique.

Ce qu'il fait: Estime les émissions de carbone opérationnelles et intrinsèques associées à la réutilisation et à la modernisation d'un bâtiment existant ou à son remplacement par une nouvelle construction standard.

C'est pour qui: décideurs, planificateurs, propriétaires de bâtiments, promoteurs, responsables des bâtiments patrimoniaux et autres personnes intéressées par une évaluation de haut niveau avant la conception ou la conception initiale du carbone total de la réutilisation des bâtiments par rapport au remplacement.

Comment ça fonctionne: Les utilisateurs fournissent des informations dans quatre catégories : 1) des informations générales sur le bâtiment comme l'emplacement et l'occupation ; 2) des informations sur la rénovation à l'aide de menus déroulants pour décrire la portée, comme le pourcentage de la structure qui a été modernisée et la consommation d'énergie ciblée ; 3) les informations sur les nouveaux bâtiments, qui sélectionnent l'une des quatre typologies de construction typiques et la consommation d'énergie cible ; et 4) des conditions spéciales comme des sols pauvres. Le calculateur calcule ensuite les émissions de carbone à l'aide d'hypothèses de carbone incorporé et de données de l'enquête sur la consommation d'énergie des bâtiments commerciaux (CBECS) et de Portfolio Manager. Les sorties montrent le total des émissions intrinsèques et opérationnelles sur la période spécifiée pour trois scénarios : le bâtiment existant, le bâtiment rénové et la nouvelle construction.

L'estimateur fait actuellement l'objet d'un test bêta limité. Regardez cette page et rejoignez le Communauté CLF pour voir les annonces indiquant quand l'outil sera disponible au public.

 

fr_FRFrench